Coin de feu des Jeunes Adultes Seuls du Pieu de Kasoa et un forum ouvert

Les jeunes adultes seuls du pieu de Kasoa se sont réunis pour écouter les membres de leur présidence de pieu et leurs épouses - président et sœur Annan-Simons, président et sœur Tandoh et président et sœur Frimpong. Le président Samuel Annan-Simons a partagé qu'il a promis aux missionnaires qui lui ont enseigné l'Évangile qu'il servirait aussi comme missionnaire à plein temps - quoi qu'il arrive! Il a dit que quand les moments de tentation sont venus de choisir d'autres activités, il se rappelait la promesse qu'il a faite aux elders qu'il servirait. Il a exprimé combien de fois il est profondément reconnaissant qu'il a tenu cette promesse, et a témoigné des nombreuses bénédictions qu'il a eu lorsqu’ il a servi le Seigneur comme missionnaire. Il a remercié ceux qui avaient servi les missions et a encouragé ceux qui étaient encore en âge à se préparer et à servir.

Chaque membre de la présidence de pieu et leurs épouses ont pris le temps de partager leur histoire de la façon dont ils se sont rencontrés et de leurs situations concernant le statut financier, éducatif et spirituel. Chacun d'eux a exprimé la façon dont ils estimaient que leur conjoint était une personne spéciale qu'ils voulaient être proches et qu'il ne s'agissait pas d'argent ou d'éducation, ce que les gens considèrent parfois comme le plus important. Plusieurs ont parlé de la façon dont ils ont travaillé pour subvenir à leur besoin et ont du accepter n’importe quels emplois si nécessaires, même quand c’était loin de ce qu'ils aimeraient vraiment faire comme travail.

Du temps était prévu pour les questions des JAS. Leurs questions portaient sur des préoccupations liées au bon emploi et sur la façon de s'y prendre. Ils avaient également des questions sur les qualités que les couples de la présidence de pieu pensaient être les plus importantes chez l’autre dans le couple. Certaines parmi les préoccupations partagées étaient au sujet des sorties et de frustrations d'être rejeté lorsqu’on va faire la cour, ou des idées fausses sur deux personnes sortant ensemble et des gens qui supposés être un couple encore engagé, sortent encore avec d'autres personnes et ont des activités amusantes ensemble. Le président Annan-Simons a abordé cette dernière frustration et a déclaré que les jeunes devraient commencer à se fréquenter plus tôt (comme indiqué dans la brochure « Jeunes soyez forts») et comment les sorties de groupe sont encouragées. Il a estimé que si les JAS font des sorties de groupe et profitent de quelques activités saines amusantes ensemble, celapourrait aider à décourager l'idée de sortie de couple traditionnelle et la frustration qui va avec.

Le coin de feu fut un succès. Il y avait 65 personnes. Le comité des JAS du pieu a fait un excellent travail d'organisation et de publicité de cet événement. Ensuite, tout le monde a apprécié les rafraîchissements ainsi que la socialisation.