L’ Intégrité et l’honnêteté: Une famille, trois mangues et un pont

    Le père instruisant le fils

    Dès le moment où Sœur Nash et moi sommes arrivés dans l’interrégion d’Afrique de l’Ouest, nous avons fortement  ressenti l'amour profond de Dieu pour Son peuple ici.  Grâce à cet amour et à l'espoir d'un avenir brillant que j’ai pour chaque saint des derniers jours en Afrique de l'Ouest, je vais tenter d'expliquer dans cet article la raison pour laquelle l'intégrité et l'honnêteté sont essentiels pour notre avenir dans cette vie et dans la suivante. 

    Une personne honnête est sincère—même quand ce n'est pas facile ou pratique. Une personne honnête ne ment ni vole pour quelque raison que ce soit. Une personne intègre respecte toujours les principes et commandements de l'Évangile de Jésus Christ. Une telle personne sera fidèle à Dieu en tout temps même quand personne ne voit à l’exception de Dieu. Le Sauveur apprécie l'intégrité, car il peut faire confiance à ceux qui ont l’intégrité du cœur. 

    Afin de comprendre pourquoi l'honnêteté et l'intégrité sont si importantes, je partagerai deux versions d'une histoire.   Après avoir lu les deux versions de l'histoire, choisissez celle que vous préférez.

    D’abord, la première version: Il y avait un garçon qui vivait avec sa mère et son père. Leur famille était pauvre. Le père a obtenu un emploi auprès d’une entreprise de transformation demangue.  L'homme pensait que le riche propriétaire de l'entreprise n’allait pas remarquer l'absence de quelques mangues. Ainsi, un jour, le père vola trois mangues pour lui-même, sa femme, et leur fils. Il dit à sa femme et à son fils: « Quelle différence les trois mangues apporteront-elles à l'entreprise?  Le propriétaire ne remarquera pas leur absence et d'ailleurs et nous aimons les mangues. »  Le fils savait que son père n’avait pas payé les mangues, mais il en mangea quand même parce qu'il avait faim.  Le père continua à apporter chaque jour trois mangues volées à sa famille et ils continuèrent à manger les mangues volées.  Le garçon grandit, se maria et avait son propre fils. Il obtint un emploi auprès d’une entreprise de construction de ponts et aida à construire un long pont pour traverser un grand fleuve.  Il pensait que le riche propriétaire de l'entreprise de construction de ponts n’allait pas remarquer l'absence de quelques matériaux de construction.  Ainsi, alors qu'il travaillait sur le pont, il vola des matériaux pour construire une maison pour sa famille. Comme il a pris beaucoup de matériaux qui devaient faire partie du pont, le pont manqua d'intégrité structurelle quand il était complété. Beaucoup de gens (y compris la femme et le fils de l'homme) ont célébré l'achèvement du pont en se rassemblant sur le pont pour une cérémonie.  Cependant, comme le pont manquait de certains matériaux nécessaires, il n'était pas aussi solide tel qu'il apparaissait. Il s'effondra pendant la cérémonie et tout le monde - y compris l'homme et sa famille - étaient très tristes. 

    Maintenant, la deuxième version de cette histoire: Il y avait un garçon qui vivait avec sa mère et son père. Leur famille était pauvre. Le père a obtenu un emploi auprès d’une entreprise de transformation de mangue.  L'homme pensait que le riche propriétaire de l'entreprise n’allait pas remarquer l'absence de quelques mangues.  Ainsi, un jour, le père vola trois mangues pour lui-même, sa femme, et leur fils.  Il dit à sa femme et à son fils: « Quelle différence les trois mangues apporteront-elles  à l'entreprise? Le propriétaire ne remarquera pas leur absence et d'ailleurs et nous aimons les mangues. »  Le garçon et sa mère savaient que le père n’avait pas payé les mangues, alors ils lui dirent qu'ils ne devraient pas manger les mangues, et qu'il devrait les retourne. Le père du garçon était d'abord en colère, mais après réflexion, il s'est rendu compte que sa femme et son fils avaient raison, Il suivit alors leurconseil. Le lendemain, il rendit les mangues au propriétaire de l'entreprise et se sentait bien à l'intérieur. Au fil du temps, le propriétaire remarqua que l'homme était honnête parce qu'il pouvait lui faire confiance, donc, il lui a offert une promotion à un emploi mieux payé à l'usine de transformation de la mangue. Le garçon grandit, se maria et avait son propre fils. Il obtint un emploi auprès d’une entreprise de construction de ponts et aida à construire un long pont pour traverser un grand fleuve.  Il voulait prendre des matériaux de construction de ponts pour construire une maison pour sa famille, mais se souvenait de la leçon que son père lui avait appris en retournant les mangues de nombreuses années auparavant, par conséquent le garçon (maintenant un homme) résista à la tentation de prendre certains matériaux de construction pour sa propre maison. Quand le pont était complété, il avait l'intégrité structurelle car il a été construit de tous les matériaux nécessaires. Beaucoup de gens (y compris sa femme et son fils) ont célébré l'achèvement du pont en se rassemblant sur le pont pour une cérémonie.  C'était une belle journée et l'homme se sentait très heureux et fier. 

    Si vous êtes comme moi, vous aimez probablement la deuxième version!   

    Examinons deux leçons de ces histoires. Première leçon: les familles peuvent choisir le type de tradition qu'elles transmettront à la génération suivante. Elles peuvent perpétuer une mauvaise tradition de malhonnêteté ou elles peuvent choisir de perpétuer une juste tradition d'honnêteté et d'intégrité. Dans la première version de l'histoire, le garçon continua sa méchante tradition de malhonnêteté quand il devint homme. En conséquence, le pont s'effondra, conduisant à la tristesse non seulement pour beaucoup de personnes mais aussi pour lui-même. Dans la deuxième version, le garçon perpétua la juste tradition de repentir, d'honnêteté et d'intégrité qu'il avait apprise de sa famille. En conséquence, le pont était solide et utile, et l'homme était heureux. Le Seigneur déclare: « les hommes...dans leur prime enfance, [sont] innocents devant Dieu.  Et le Malin vient enlever aux enfants des hommes la lumière et la vérité par la désobéissance et à cause de la tradition de leurs pères.  Mais je vous ai commandé d’élever vos enfants dans la lumière et la vérité.»  Ainsi, vous voyez dans lesdeuxversions de l'histoire et dans cette écriture que les traditions familiales ont un grand pouvoir pour le bien ou pour le mal. Sachant cela, notre Père Céleste nous ordonne d'établir des traditions « de lumière et de vérité » Toute tradition incompatible avec l'Évangile doit être abandonnée et renoncée afin que nous puissions aider la génération montante à vivre avec une intégrité toujours plus grande.

    Deuxième leçon: notre  personnalité ne sera forte que dans la mesure où nous sommes honnêtes et vivons avec intégrité. La solidité du pont dans les deux versions correspondait aux matériaux de construction constitutifs.  Dans la première version, l'homme décida d’utiliser quelques-uns des matériaux pour sa propre maison et non pour le pont. En conséquence, le pont dans la première version de l’histoire manquait d'intégrité structurelle, et s'effondra sous une lourde charge.

    Dans la deuxième version, l'homme a choisi d’utiliser tous les matériaux appropriés pour le pont.  En conséquence, le pont dans la deuxième version de l'histoire avait l'intégrité structurelle pour porter fermement une charge.  C'est ainsi que fonctionne « la loi de la restauration » du Seigneur - ce que nous avons choisi de penser et de faire nous sera rendu: Tout comme Alma enseigna à son fils:  « mais la signification du mot restauration est de ramener le mal au mal, ou le charnel au charnel, ou le diabolique au diabolique — le bien à ce qui est bien, le droit à ce qui est droit, le juste à ce qui est juste, le miséricordieux à ce qui est miséricordieux. C’est pourquoi, mon fils, veille à être miséricordieux envers tes frères; agis avec justice, juge avec droiture et fais continuellement le bien; et si tu fais toutes ces choses, alors tu recevras ta récompense; oui, la miséricorde te sera rendue; la justice te sera rendue, un jugement droit te sera rendu, et le bien te sera rendu en récompense.  Car ce que tu envoies au dehors reviendra vers toi et sera rendu; c’est pourquoi, le mot restauration condamne plus complètement le pécheur et ne le justifie pas du tout. »

    Ceci est important parce que chacun de nous est un fils spirituel bien-aimé ou une fille spirituelle bien-aimée de parents célestes.  Avant  la création de ce monde, notre Père Céleste a institué son plan par lequel nous pourrions recevoir le plus grand de tous les dons de Dieu: la vie éternelle.  La vie éternelle est la vie de Dieu, et recevoir la vie éternelle, c'est devenir comme Lui et vivre Son genre de vie.  Afin de recevoir le plus grand de tous les dons, nous devons devenir comme lui.  C'est pour cette raison que nous avons été envoyés sur la terre et vivons dans la mortalité afin que nous puissions avoir l'occasion de grandir et de progresser en obtenant un corps physique, en acquérant de l'expérience, en vivant par la foi et en apprenant à choisir le bien au détriment du mal.  Notre Père Céleste savait que tout le monde sur la terre (sauf  les enfants de moins de huit ans) serait rendu impur par le péché.   Puisque rien d'impur ne peut demeurer en la présence de Dieu, notre Père Céleste a oint Jésus, Son Fils premier-né, pour être notre Sauveur.  Le Seigneur a souffert pour nos péchés pour satisfaire la justice et pour accorder de la miséricorde à ceux qui exercent leur foi en vu du repentir.  

    Dans le cadre du Plan du Salut, nous serons jugés de nos œuvres à la fin de notre vie mortelle.  Fait important, nous serons jugés par ce que nous sommes devenus grâce à nos choix. Ceux qui sont dans un état contraire à la nature de Dieu sont dans un état contraire à la nature du bonheur.  Plus nous devenons comme Dieu, plus nous sommes heureux! Le genre de personne que nous deviendrons durant notre vie dépendra entièrement de notre honnêteté et de notre intégrité afin que le Saint-Esprit puisse nous sanctifier et nous rendre meilleurs, plus saints, plus semblables au Christ.  Le Saint-Esprit sanctifie ceux qui ont l'intégrité pour vivre la Doctrine de Christ, qui exercent leur foi en Christ en vu du repentir, sont baptisés, reçoivent le don du Saint-Esprit et persévèrent jusqu'à la fin en respectant les alliances associées.  

    Si nous vivons avec intégrité à cette doctrine, nous serons rendus sans tache, innocents, joyeux et purs au moment du jugement et recevrons la vie éternelle, grâce au Sauveur et à son expiation.  Cependant, si nous n'avons pas vécu avec intégrité, nous serons comme le pont dans la première version de l'histoire: nous serons tristement incapables d’atteindre notre potentiel divin.  Il est important de noter que ceux qui ont l'intégrité reconnaissent que personne n'est parfait dans toutes choses, alors ils se repentent volontiers quand ils ne vivent pas comme il fallait.  Le repentir nous amène « à la puissance du Rédempteur, au salut de [nos] âmes ».  C'est par le repentir que les gens auront leur intégrité restaurée entièrement à eux!

    Il y a quelques années, je me trouvais dans les ruines de la ville de Pachacamac au Pérou, en Amérique du Sud.  Pachacamac était magnifique dans l'antiquité: le souverain en fit un lieu grandiose et impressionnant.  Il comprenait un Temple couvert d'or du Soleil situé sur une falaise surplombant l'océan Pacifique.  Cela a dû être remarquable à contempler. Actuellement, quelques centaines d'années plus tard, ce qui reste de Pachacamac sont des morceaux d'adobe érodé, quelques murs de roche, et quelques terrasses et escaliers. J'ai signalé à Sœur Nash que j'imagine que le prince Inca de Pachacamac devait avoir pensé qu'il était un homme grand et important, mais qu'à la fin, toute la splendeur de Pachacamac était réduite à la poussière. Il y a trop de gens qui vendent leur potentiel divin pour ce qu'ils découvriront à la fin n'a plus de sens que ce qui reste aujourd'hui des ruines antiques de Pachacamac: morceaux érodés de boue.  

    En revanche, notre Sauveur, qui a tout pouvoir dans le ciel et dans la terre, promet qu'Il fera que ceux qui obéissent à Sa loi par le sacrifice « produiront comme un arbre très fécond qui est planté dans une terre fertile près d’un cours d’eau pure, qui donne beaucoup de fruits précieux. »  Et cet arbre produira du fruit qui est « extrêmement précieux, qui est doux par-dessus tout ce qui est doux..., et vous vous ferez un festin de ce fruit jusqu’à ce que vous soyez rassasiés, de sorte que vous n’aurez ni faim ni soif. »

    À la lumière de ces vérités, comment pouvons-nous faire autre chose que de nous efforcer de vivre honnêtement et avec intégrité?  Quiconque choisit la malhonnêteté sur l'intégrité et ne se repent pas se privera de la bénédiction resplendissante de « la paix dans ce monde et la vie éternelle dans le monde à venir ». Car nous ne pouvons pas fausser l'intégrité: « Tu n'es pas le plus saint si tu es loué ni le plus vil si tu es critiqué.  Tu es ce que tu es. »  

    Bien que nous puissions limiter par notre malhonnêteté et notre manque d'intégrité ce que Dieu peut faire de nous, l'inverse est vrai: si nous vivons avec honnêteté et intégrité, il n'y a pas de limite à ce qu'il peut faire de nous! Ceux qui choisissent d'être honnêtes et de vivre avec intégrité marcheront en compagnie du Saint-Esprit, en compagnie des anges, jouiront de la paix dans ce monde et hériteront de la vie éternelle dans le monde à venir - et recevront en fin de compte tout ce que le Père a!  Ils marcheront dans la pauvreté, mais ils ne seront pas  pauvres, car « les richesses de l'éternité » sont les leurs, s’ils persévèrent jusqu’à la fin avec intégrité. Mon invitation est que chacun de nous vive avec intégrité afin que nous puissions avec joie marcher résolument ayant une « espérance d’une pureté parfaite »  

     Doctrine et Alliances 124:15, 20

     Doctrine et Alliances 93:40-41

     Alma 41:13-14

     La Famille: Déclaration au monde

     Doctrine et Alliances 14:7

     Voir Harold B. Lee, “La vie éternelle,” Instructeur, 101, no. 10 (octobre 1966): 378; voir également Bruce R. McConkie, CR, avril 1970, 26.

     Alma 34:11-17

     Voir, Dallin H. Oaks, « Le défi de devenir » Ensign (octobre 2000): ____.

     Alma 41:11

     Voir 2 Néphi 31:5-21

     Voir Matthieu 28:18

     Doctrine et Alliances 97:8-9

     Alma 32:42

     Doctrine et Alliances 59:23

     Thomas A Kempis