Béni par le Pouvoir de La Prêtrise

    Béni par le Pouvoir de La Prêtrise

    Bien qu'étant âgé de treize ans seulement, Ludovic Attiogbé se souvient très bien de son baptême à l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il était parmi les premiers à être baptisés dans l'Église au Togo. A cette époque, il ne comprenait pas grand-chose au sujet de la religion.  Avant de devenir membre de l'Église, Ludovic n’aimait pas beaucoup aller à l'église.  Certaines églises n’étaient pas intéressantes ; d'autres étaient trop bruyantes. Quelle que soit la raison, Ludovic ne se sentait pas à sa place.

    Le père de Ludovic, Dieudonné Mawuena Kokou Attiogbé, s'est joint à l'Église en Angleterre lorsqu'il travaillait pour l'ambassade du Togo à Londres.  Quand il est revenu au Togo, il a beaucoup de nostalgie de l'Église.  Mais grâce au travail acharné, l'Église a commencé à gagner de l'ampleur.  Ludovic rappelle que, « c'était dur au commencement».  Les habitants de son quartier pensaient que son père était revenu de l'Angleterre pour organiser une église afin de gagner de l'argent. Cela a été un sujet de moquerie. Chaque dimanche, Ludovic aidait son père en apportant des tabourets à disposer dans leur lieu de culte.  Il a estimé que c'était très difficile et se rappelle: «Je ne sais pas où je trouvais la force pour supporter tout cela. Mais  j’ai aimé cette Église « parce que je me sentais à ma place. »

    Ludovic fut baptisé le 20 Septembre 1997, à la piscine de « Le Bénin Hôtel ». Au début, c’était embarrassant car les clients de l'hôtel ne toléraient pas notre présence à la piscine.  Avec l'aide du directeur de l'hôtel, le comportement des clients a changé. L'esprit a été ressenti et le service s'est bien déroulé.

    Ludovic n’avait jamais joué du piano, mais avait un don naturel pour la musique.  Son père  lui a ramené un petit piano en forme de jouet de l'Angleterre et il était en mesure d'accompagner la musique avec son petit piano le dimanche.  Il suffisait d'écouter le CD une fois pour entonner le cantique. Parfois, il dirigeait même les cantiques. Plus tard, lorsque le premier couple missionnaire est venu, Frère et Sœur Findley, Ludovic a pris des leçons de musique. Finalement Il a commencé à lire les notes.

    Peu après son baptême, son père lui a dit qu'il allait recevoir la prêtrise.  Bien que Ludovic ne sache pas grand-chose au sujet de la prêtrise, il a ressenti quelque chose de fort lorsque son père lui en parlait.  Ludovic se demandait s'il devrait s'habiller comme les prêtres catholiques, mais son père a dit non.

    Un jour, Ludovic est tombé sur le premier verset de la Section 13 des Doctrine et Alliances et lut: « À vous, mes compagnons de service, au nom du Messie, je confère la Prêtrise d’Aaron, qui détient les clefs du ministère d’anges,... ». Il ressentit quelque chose d'unique.  Il s'est rendu compte qu'il était une autre personne très importante dans l'œuvre de notre Père céleste. Il devrait essayer de servir tout comme Jean-Baptiste, et le prophète Joseph Smith qui avaient servi dans l’édification du royaume de Dieu sur la terre.  Il a été ordonné à la prêtrise d'Aaron dans l’office d’instructeur, le 8 novembre 1998 par son père. Quand il a reçu la prêtrise, il a réalisé qu'il avait quelque chose de plus fort que les autres enfants de son âge. Même les adultes qu'il connaissait ne possédaient pas ce pouvoir, alors il s'est engagé á toujours le protéger.  

    À vous, mes compagnons de service, au nom du Messie, je confère la Prêtrise d’Aaron, qui détient les clefs du ministère d’anges,...

    Ludovic commença à lire fidèlement les Écritures. Il  commença avec la Perle de Grand Prix, parce que: « Je trouvai des choses vraiment étonnantes dans ce livre ».  Ludovic est reconnaissant du fait que tout au long de sa vie, il a vu le pouvoir de la prêtrise se manifester dans sa vie.  Il déclare : « l'Église est absolument vrai».

    Lorsque Ludovic a grandi, il a fait une mission à plein temps.  En enseignant le message du rétablissement de l'Église, il a réalisé l'importance de la première vision de Joseph Smith. Il a témoigné de sa véracité à de nombreuses personnes. Certaines personnes l'ont cru, et d'autres ont douté de ses dires.  Il a témoigné du pouvoir que l'on peut recevoir en venant au Christ et en recevant la sainte prêtrise.   Au cours de sa mission, il a senti la main protectrice de Dieu. Il a ressenti la présence du Sauveur dans sa vie.  Ce fut une merveilleuse et une très forte expérience pour lui, même si elle ne fut pas sans défis.  Il avait été initialement affecté  à la mission de Zimbabwe, mais n'a pas pu obtenir son visa. Après avoir été réaffecté à la mission  de côte  d'Ivoire, il est parti pour le CFM en Août 2009. Sa mère était en voyage au moment où il devait partir pour sa mission. C'était l’expression d’une tendre miséricorde qu'elle soit retournée à la maison juste à temps pour dire au revoir à son fils.  Ludovic ne savait pas que ce serait la dernière fois qu'il verrait sa mère. Elle mourut juste sept mois après le départ de Ludovic en mission. Ce fut une période très difficile pour lui.  Un autre défi s'est produit après qu’il ait eu un an en mission.  La guerre en Côte d'Ivoire commença. Ludovic fut envoyé au Bénin pour terminer sa mission.  Il est rentré de sa mission en Août 2011. Après son retour de  mission, il a épousé Bénédicte Kakou.

    Ludovic and Companion.jpg

    Ludovic rend un fort témoignage : « Cette Église est vraie et seul Dieu peut accorder un tel grand pouvoir qui est la prêtrise. Je sais que Joseph Smith est le prophète du Rétablissement.   Et grâce à son courage et surtout sa persévérance, la dernière dispensation est ouverte et nous en avons les bénédictions. Je prie de tout mon cœur pour que mes frères et sœurs du monde entier puissent trouver le chemin qui nous ramène à notre Père céleste».