Sauter le menu général
Message de septembre de la présidence de l'interrégion  

'... et il prit leurs petits enfants, un par un, et les bénit ...'

Nous devons changer notre façon de prendre soin les uns les autres.

Le christet les enfants
Karcher
Elder Larry S. Kacher

«Chers frères et sœurs, nous cherchons constamment à obtenir des directives du Seigneur sur la façon dont nous pouvons aider nos membres à garder les commandements de Dieu, en particulier les deux grands commandements d’aimer Dieu et d’aimer notre prochain.

Pendant des mois, nous avons cherché une meilleure façon de servir les besoins spirituels et temporels de notre peuple à la manière du Sauveur.

Nous avons pris la décision de mettre fin aux visites au foyer et aux visites d'enseignement tel que nous les connaissions. Au lieu de cela, nous mettrons en œuvre une approche  nouvelle plus sainte pour prendre soin des autres et les servir. Nous nous référerons à ces efforts simplement comme «servir». - Président Nelson Avril 2018

Lors de la dernière Conférence générale, Président Nelson a fait cette annonce historique ... nous devons changer la façon dont nous prenons soin les uns des autres.

Beaucoup ont dit que Servir est ce que les Africains en Afrique de l’Ouest font naturellement. Cela fait partie de leur culture et de leur patrimoine de prendre soin et de veiller les uns sur les autres.

Elder et Soeur Ahadjie
Elder and Sister Ahadjie

L'exemple suivant illustre comment servir fait partie de l'âme du peuple africain. En juin 1989, le gouvernement du Ghana a décidé que l'Église des SDJ était une menace pour la sécurité du Ghana. Ils ont ordonné que l'Église soit fermée. Ils ont confisqué nos chapelles et même arrêté certains des dirigeants dont l'un était le président de la branche de Koforidua - Frère Richard Ahadjie.

Le frère Ahadjie a été arrêté et mis en prison pendant 8 jours. Une fois libéré, il devait se présenter tous les jours au poste de police pendant un mois.

Au cours de cette période, le frère Ahadjie a demandé au président de mission de lui indiquer comment prendre soin des membres de la branche, car ils ne pouvaient plus se rassembler en tant qu'Église. Le président de  mission lui a ordonné de simplement veiller sur, et de servir les membres.

Déterminé à suivre les conseils de son dirigeant et guidé par l'Esprit, le frère Ahadjie, avec quelques-uns des dirigeants de branche, a conçu un plan pour prendre soin des membres. Pour vraiment les servir. Chaque dimanche, pendant les 17 mois suivants ils ont visité chaque membre de leur branche. Chaque dimanche matin à 4 heures du matin, ils partaient se rassembler chez un frère qui vivait dans sa ferme dans la brousse. . Ils ont administré la Sainte-Cène ensemble, ont lu les Écritures du Livre de Mormon. Ils se sont ensuite divisés par compagnie  après la réunion et sont allés visiter chaque famille et leur rendre visite.

Chaque dimanche, ils effectuaient ces visites de service arrivant à la maison vers minuit. Pendant 17 mois, ils ont répété ce modèle. Pendant 17 mois, ils ont exercé le ministère du Sauveur auprès des membres de la Branche de Koforidua. Finalement, l'interdiction a été levée. Le gouvernement s'est rendu compte que l'Église n'était pas une menace pour la sécurité du Ghana. Au contraire. L'Église était une bénédiction pour son peuple.

Peu de temps après la levée de l'interdiction, une réunion de Sainte-Cène fut tenue. C'était un dimanche de jeûne  et de témoignage. Ce qui a été fait par frère Ahadjie dans sa branche a été fait sous diverses formes par d'autres présidents de branche. Il n’y a aucun  doute que le président de mission avait été préoccupé par le nombre de membres qui auraient été perdus au cours de cette période connue sous le nom de «Le gel», même s'il n'était pas au Ghana. Pour le plus grand plaisir de tous ceux qui y ont assisté, la réunion de jeûne et témoignage a atteint 120%. Non seulement les membres sont revenus, mais également de nombreux non-membres ont voulu comprendre quel genre d'Église était si dévoué pour ses membres.

Le Sauveur, lui-même, a établi le modèle de ce genre de ministère quand il a visité les Néphites: «Et lorsqu’ il eut dit ces paroles, il pleura, et la multitude en témoigna, et il prit leurs petits enfants, un par un, et les a bénit et pria le Père pour eux. '(3 Néphi 17:21)

Comme le Sauveur a servi les Néphites de cette manière, un par un, motivés par l'amour pour notre Père céleste et l'amour des uns pour les autres, les cœurs ont été changés. Les Néphites étaient vraiment convertis au Sauveur et à son Évangile. Et un peuple était préparé à vivre dans l'amour et l'harmonie pendant près de 200 ans.

Un élément clé du ministère est d'aimer notre prochain - tous nos frères et sœurs. Le véritable amour est montré en aidant tout le monde à recevoir la vie éternelle ce qui est le désir de notre Père céleste. Comment la vie éternelle est-elle  obtenue? Tous doivent recevoir les ordonnances salvatrices de l'Évangile, garder les alliances associées et persévérer jusqu'à la fin. Le président Nelson a qualifié cela de «chemin de l'alliance».

Au fur et à mesure que les yeux spirituels s'ouvriront, nous saurons plus clairement comment cela peut se faire dans nos paroisses et nos branches. Voici quelques exemples précis de ce que les dirigeants et les membres ont fait pour véritablement servir leurs frères et sœurs:

Une présidence de la Société de Secours a identifié 5 sœurs qui n'avaient pas encore reçu leurs dotations au temple. Elles ont fixé un objectif pour aider chacune à recevoir ces bénédictions sacrées. Comme leur joie fut grande de voir ces sœurs préparées à aller au temple.

Une présidente de la classe des Lauréoles a remarqué une Lauréole qui n'avait jamais été baptisée et dont la mère était un membre inactif. Elle est venue à elle  et l'a invitée au camp des filles. Toutes les jeunes filles l'ont aidée. Comme leur joie fut grande quand elle a été baptisée.

Un collège d’instructeurs a décidé que pour se préparer pour leurs missions, ils apprendraient tous  les leçons missionnaires qu’ils trouveraient dans les manuels missionnaires. Chaque mois, dans le cadre de leur classe, ils s'entraînaient les uns les autres. Mais ce n'était pas suffisant. Ils voulaient faire plus. Ils ont remarqué un jeune gens qui n’était pas baptisé dont la mère était membre et un autre jeune gens qui avait cessé de venir à l'Église. Ils ont décidé d'aller enseigner les leçons missionnaires à ces jeunes gens. Comme leur joie fut grande lorsque le garçon non-membre fut baptisé et que le garçon inactif est redevenu actif et a été ordonné dans l’office de la prêtrise approprié.

La présidence d'un collège d'anciens a décidé que pour vraiment bénir la vie des membres du collège, actifs et inactifs, ils devaient savoir quelles ordonnances manquaient dans la vie des membres de leur collège. Ils ont ensuite partagé cette information sensible mais importante avec les frères  qui étaient responsables de leurs familles. Avec cette information, les frères assignés à servir  ont pu aider beaucoup à se préparer à recevoir ces ordonnances salvatrices qui leur manquaient. Comme leur joie fut grande de voir leurs frères revenir et suivre le «chemin de l'alliance»

Un président de mission, travaillant en étroite collaboration avec le président de pieu et les évêques, a formé ses missionnaires à travailler en étroite collaboration avec l'évêque et les membres du conseil de paroisse, gagnant leur confiance par l'amour, l'obéissance et le travail acharné. Avec cette confiance et sous la direction de leurs évêques et dirigeants de paroisse, ils ont invité des membres inactifs à rencontrer l'évêque pour se préparer à recevoir les ordonnances salvatrices qui leur manquaient. Quelle fut leur joie lorsque des membres inactifs revinrent, les membres de leur famille furent baptisés et les paroisses grandirent en nombre et en force spirituelle.

Tous les dirigeants de l'Église, s’ils voient comme le Seigneur voit, avec des yeux spirituels, seront inspirés pour savoir comment servir ceux dont ils sont responsables. Chaque frère et sœur qui exerce son ministère peut être un instrument entre les mains du Seigneur  en aidant les enfants de notre Père céleste à recevoir la plénitude de l'Évangile en aidant tout le monde à trouver une base solide sur le chemin de l'alliance.

Si les cœurs sont purifiés et les témoignages renforcés, nous ressentirons ce que les Fils convertis de Mosiah ont ressenti lorsqu'ils sont partis en mission auprès des Lamanites: «Or, ils désiraient que le salut fût annoncé à toute la création, car ils ne pouvaient pas supporter qu’une seule âme humaine. Pérît; oui, la pensée même qu’une  âme dût endurer le tourment éternel  les faisait frémir et trembler. '(Mosiah 28: 3)

Puissions-nous être très motivés à suivre les conseils de notre Prophète bien-aimé.