L'œuvre Missionnaire Restaure Les Relations Familiales

    L'œuvre Missionnaire Restaure Les Relations Familiales

    Quand sœur Bose (ce n’est pas son vrai nom) a émergé des eaux du baptême, elle était vraiment reconnaissante pour le privilège d'être baptisée. En regardant en arrière sur son passé récent, le baptême aurait bien dû être un écho lointain. Seule la grâce de Dieu peut réaliser ce qui semblait impossible pour elle. C’était, en effet, une saison de miracles pour elle.

    Lorsque Bose est entrée en contact avec les missionnaires, elle sut que l'Évangile qu'ils prêchaient était vrai. Elle avait besoin de l'Évangile pour réorganiser sa vie qui était alors en lambeaux. Elle avait hâte d'être baptisée et ainsi s’est-elle préparée pour l'entretien de baptême. Mais ses attentes ont été rapidement amorties. Elle pleurait abondamment quand elle a appris qu'elle ne pouvait pas être baptisée à cause de sa vie morale - elle vivait avec un autre homme que son mari.

    Imperturbable, Bose était prête à faire amende honorable immédiatement et continuer avec sa nouvelle foi. Mais ce n'était pas si facile. Il y avait encore plusieurs cours d'eau à traverser.

    L'interview de Bose plus tard avait révélé qu'elle avait un mari, Victor, (ce n’est pas son vrai nom) qui s’était éloigné d’elle et de leurs cinq enfants. Et tous les efforts et les prières de leurs familles afin de les réconcilier avaient échoués. Ainsi, frustrée et solitaire, elle avait accueilli un autre homme, Alex (ce n’est pas son vrai nom) dans sa vie.

    Comme l'entrevue plus tard avait également révélé, Alex avait emménagé avec Bose après avoir quitté aussi sa propre maison, sa femme Marie, (ce n’est pas son vrai nom) et les enfants. Tel était l'état sordide des affaires qui ont entouré Bose. Ses rêves d'être baptisée, de visiter et d’adorer dans le temple de Dieu, ont commencé à s’estomper de sa vue.

    Cependant, plus que Bose elle-même, les compagnons missionnaires étaient également préoccupés par la perte de cette aimable fille de Dieu à cause des caprices et des embûches du démon. Que faire?


    Frère A dit à son compagnon : “Nous ne pouvons pas laisser sœur Bose seule. Nous devons continuer à lui rendre visite comme le Président de Mission l’a commandé.”


    Frère B fut d’accord, “ Oui. Et nous devons être en prière aussi pour connaître la volonté de Dieu pour elle.”


    Lors d'une de ces visites, les missionnaires ont été impressionnés par l'Esprit pour demander Bose si elle voudrait vraiment être réunie avec son mari, et même être scellé dans le temple avec sa famille. “Oui”, répondit-elle avec insistance.


    “Nous vous assurons qu'il en serait comme vous le désirez si vous souhaitez aller et vous réconcilier avec Alex avec sa femme et sa famille. Faites-le et regardez comment Dieu vous bénira et votre famille”, ont continué les missionnaires.

    Comme une femme de foi, Bose a accepté le défi. Elle savait que notre Père céleste lui pardonnerait, mais elle doutait que son mari n’allait jamais l’accepter de nouveau. Elle a exprimé ce doute lorsque les missionnaires ont demandé les coordonnées de son mari. Pourtant, elle les obligeât.

    Bose a visité Marie comme elle l'avait promis, ne sachant pas à quoi s'attendre. Mais les larmes aux yeux et une effusion d'amour pour le courage de Bose, Marie a pardonné Bose et Alex, son mari repentant. Alex a ensuite été bien accueilli à son retour dans sa famille. 

    Dans l’entretemps, les missionnaires avaient contacté et visité Victor, le mari de Bose. La rencontre a été d'une grande surprise pour Victor.

    “Comment ces jeunes hommes peuvent porter des témoignages si puissants de la divinité du mariage et de la famille ? Il s’est demandé. Pourtant, il a sentit la véracité de celle-ci et sut immédiatement ce que Dieu voulait qu'il fasse.

    Victor et Bose ont finalement été réunis en tant que famille dans un foyer. Bose et ses enfants ont été baptisés et Victor reçoit actuellement les enseignements des missionnaires aussi.