La Perle De Grand Prix …..Le salut pour nous et pour nos morts

    La Perle De Grand Prix …..Le salut pour nous et pour nos morts

    L’Évangile rétabli de Jésus christ est la meilleure des choses qui me soit arrivée au début de ma vie professionnelle.

    L'un des enseignements les plus fascinants  du rétablissement de l’évangile est la doctrine de la rédemption des morts.Les écritures affirment très clairement (Rom14 :8-9) que le sauveur est seigneur à la fois pour les vivants et pour les morts.

    Nicodème un pharisien et membre célèbre de la classe dirigeante de la religion juive, alla au sauveur sous le couvert de l’obscurité pour avoir de lui, les réponses à ses préoccupations sur certains points de doctrine qui le troublaient. Il savait que le sauveur était un envoyé de Dieu.

    L’enseignement qu’il recu du sauveur sur la doctrine du baptême était quasiment bouleversante (Jean3 :3-5) le sauveur était sans equivoque quand il dit que le baptême par l’autorité de la vraie prêtrise positionne une personne au point  d’entrée du chemin qui conduit à la vie éternelle.

    Le sauveur a promis à l’apôtre Pierre qu’il lui remettra les clefs du royaume des cieux (i.e. la prêtrise, Mat 16 :19)

    Cette promesse a été accomplie sur la montagne de transfiguration quand Dieu le père a fait une déclaration à Pierre, Jacques et Jean en présence du sauveur transfiguré,  de Moise et Eli qui détenaient  la prêtrise dans leur vie mortelle (Mat 17 : 1-5)

    L’apôtre  Pierre a reçu les clefs appropriées de la prêtrise de la part de Moïse  et Eli sous la direction du sauveur.

    Avant la crucifixion du sauveur, l’apôtre  Jean a écrit un événement très significatif qui se produirait dans le monde des esprits – le sauveur a promis d’amener l’évangile aux morts (Jean 5 :20-25)

    L’apôtre Pierre a aussi expliqué dans son épitre (1Pierre 4 :6) pourquoi l’évangile a été prêchée aux morts et l’apôtre Paul mis en exergue la doctrine du baptême pour les morts (1 Cor. 15 :19)

    Mon témoignage personnel est que la doctrine de la rédemption des morts est vraie.

    En septembre  1997, J’ai eu le privilège d’accomplir les ordonnances sacrées du salut pour mes ancêtres  qui sont allés de l’autre cote du voile, dans le temple de Johannesburg .Quelqu’un d’important parmi eux était mon propre père.

    Avant l’accomplissement des ordonnances du salut pour mes ancêtres  décédés, Kojo mon frère cadet qui est lui aussi membre de l’Église m’a relaté un rêve qu’il eu un mois avant mon voyage  au temple de  Johannesburg  en Afrique du Sud.

    Dans son rêve il était dans la salle de sainte cène quand on lui a dit qu’il avait un visiteur dans le bureau de l’évêque. Lorsqu’il arriva au bureau de l’évêque il y vit notre père assis devant l’évêque  en pleine conversation avec lui. Père sourit doucement à mon frère lorsqu’il vit la mine de surprise qu’il avait. C’est alors que mon frère se réveilla.

    Pendant sa vie mortelle mon père a visité l’Église seulement le jour de mon mariage.

    Environs un mois après que j’aie  accompli les ordonnances nécessaires  pour certains de mes ancêtres y compris père, il m’est apparu très clairement dans un rêve et me donna l’assurance qu’il avait reçu les ordonnances sacrées du salut qui avaient été accomplies en son nom dans le temple.

    Pendant le mariage de mon frère Kojo et de sa femme Hillary dans le temple de Salt Lake aux Etats Unis, un de ses professeurs de BYU-Hawaï qui était comme une tante pour mon frère assista à la cérémonie.

    Elle raconta une merveilleuse expérience spirituelle et fut suffisamment gentille pour me faire parvenir une copie de son expérience.

    ‘’……Dans le temple (Salt Lake Temple) quand on me demanda de m’asseoir dans le siège de la mère du gendre, siege qui était près de toi(Kojo), J’ai une fois de plus ressenti son (notre mère)  doux esprit. Alors toi (Kojo) et Hillary êtes entrés dans la salle (de scellement)….. Je me suis approchée et ai touché ton bras. Ce fut à ce moment que j’ai senti la forte présence de tes parents et je pouvais clairement sentir ta mère te regarder. C’est comme si ton père était assis sur la chaise de témoin et que ta mère était debout derrière lui. Pendant toute la cérémonie  ils étaient dans la salle. C’était incroyable de ressentir si fortement leur présence et de savoir qu’ils étaient contents de toi et D’Hillary’’. C’était le 4 mai 2003.

    Notre mère était membre de l’Église et elle était morte et avait été enterrée le premier samedi de mai 2003 juste avant le mariage. En temps que famille ici, au Ghana nous avions décidé de ne pas faire part à Kojo de la nouvelle de la mort de notre mère parce que nous ne voulions pas interrompre  les plans de son mariage qui coïncidaient avec l’enterrement de notre mère au Ghana. Il apprit plus tard qu’elle a été présente en esprit à son mariage au temple.