Le Coeur Du Père Se Tourne Vers L'enfant

    Le Coeur Du Père Se Tourne Vers L'enfant

    Frustré par le manque de spiritualité dans la plupart des églises, frère Robinson a choisi de rester à la maison le dimanche alors que sa famille est allée aux églises de leur choix. Il se sentait plus à l’aise en regardant la télévision le jour de Sabbat, que d’être dans l’une des nombreuses églises où il ne ressentait pas l’esprit. Pourtant, il aspirait connaître et adorer le vrai Dieu et son Fils Jésus Christ.

    Alors, quand un collègue lui a parlé de l’Eglise qu’il devait encore visiter,  Robinson a douté de lui. « J’ai parcouru cette ville (Benin) en long et en large en allant dans les églises, » il ricana, « où est cette église où je n’ai jamais été, qu’elle est son nom? »

    « Avez-vous été à l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours? »

    « Où est- ce? Est-elle ici à Benin? »  Robinson voulait savoir. En réponse, il lui a été promis une visite par des missionnaires.

     Robinson a pris son premier contact avec les missionnaires et a avoué s’être senti très calme en esprit. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je sentais une certaine assurance avec les jeunes hommes, » a- t-il noté.

    Au jour fixé, Robinson  avait préparé sa jeune famille, et armé d’une longue liste des questions, il attendait les missionnaires.

    « Ces missionnaires sont si jeunes, » pensait-il, «  Ils auraient dû inviter leur évêque pour expliquer certaines de mes préoccupations. »

    Mais lorsque les missionnaires sont arrivés, et ont commencé la discussion,  Robinson s’émerveillait de la facilité avec laquelle ses questions ont été répondues à partir de la Bible. Enfin, il a ressenti l’Esprit à propos de la véracité de ce qu’ils lui avaient appris. Mais selon lui, quelques doutes ont commencé à s’insinuer dans son esprit à nouveau sur l’église.

    « Cette nuit-là, » a-t-il dit, « mon défunt père m’a apparu dans un rêve. » Et la discussion qui suit a eu lieu entre eux:

    Robinson        : Papa, tu sembles très heureux, qu’est ce qui se passe?

    Robinson

    Le père         :(toujours souriant) Oui, c’est à propos de ces gens qui sont venus à la maison aujourd’hui.

    Le père  

                              Les gens  de l’église!

    Robinson        : Papa, et alors qu’est-ce qu’il y a avec eux?

    Robinson

    Le père           : Je veux que tu les écoutes. Elles sont des bonnes personnes.

    Le père

    Robinson         : Mais ils ne sont pas de ton église.     

    Robinson

    Le père         : Oui. Mais je veux que tu les suives. Et je serais très heureux.

    Le père

    Robinson      : Bon, Papa je ferai comme vous le dites, pour que vous soyez heureux. Je vous le promets.

    Robinson      :

    Bien sûr, c’était un rêve. Mais  Robinson s’est souvenu que de son vivant, son père avait une façon de souligner tout ce qui lui était important. Tous ses enfants savaient qu’il avait l’habitude de leur rappeler à plusieurs reprises de faire ce qui était juste et cela le rendait heureux.

    Ainsi, pour lui avoir apparu,  Robinson était certain que son père avait approuvé l’église, mais il ne savait pas pourquoi. Mais leur premier jour après l’invitation par les missionnaires, sa curiosité a été répondue. Le récit de Pierre était le suivant.

    Il était dans la classe de Principes de l’Evangile. Et le sujet était le plan du salut. L’instructeur fit remarquer qu’il y avait beaucoup d’esprits malheureux dans la prison d’esprit, et que beaucoup d’entre eux étaient désireux d’être libérés de la prison. Comme la classe avançait, il m’a semblé que mon père pourrait aussi être dans cette prison, et comme d’autres esprits, il pourrait aussi être désireux de liberté. Je savais que ça devait lui faire plaisir de gagner sa liberté.

    Ainsi, j’ai donc demandé de connaitre comment ces esprits pouvaient être libérés de la prison des esprits. On a ensuite fait mention du temple et de l’ordonnance du baptême pour les morts. Ceux-ci ont laissé une sensation de chaleur dans mon cœur. J’ai su immédiatement que mon père était vraiment dans le besoin de sa liberté, et que je devais le faire pour lui.

    Après notre baptême, j’attendais impatiemment de visiter à la maison de Dieu – le Temple à Aba, au Nigeria. Mon Premier voyage au temple fut très émouvant. Ayant pris des baptêmes pour les morts aux noms de plusieurs esprits disparus depuis longtemps, je me suis senti humble. Je suis reconnaissant d’être un instrument dans la main de Dieu pour apporter la joie aux esprits des ancêtres qui ont disparu depuis longtemps.

    « Je serais dans le Temple à nouveau, pour faire le travail du Temple pour mon père et beaucoup de mes ancêtres quand j’aurais une année dans l’Eglise. J’ai commencé de rechercher mes ancêtres pour les préparer à recevoir l’Évangile rétabli par le baptême en leur nom. Je sais que si je suis en mesure d’accomplir cette tâche, la joie et le bonheur de mon père seront complets. »