LE SERPENT D'AIRAIN DE NOTRE EPOQUE

    LE SERPENT D'AIRAIN DE NOTRE EPOQUE

    L'adage connu depuis longtemps: «Le travail ne tue pas, c'est l'inquiétude qui tue» souligne le rôle que joue le travail dans notre vie sur terre [Genèse 3:17-19] comme «des épines et des ronces et la sueur de notre visage nous fourniront la nourriture [1 Timothée 5:8] jusqu'à ce que nous retournions dans la terre»,   Le Président Gordon B. Hinckley a exhorté les membres de L'Église à se méfier du chômage, et être sensible au sort des chômeurs.  Il dit:

    Le travail ne tue pas, c'est l'inquiétude qui tue

    «Un homme sans emploi est  considéré comme un  cas spécial pour l'Église, car, privé de son héritage, il subit un procès tout comme Job - pour son intégrité. Comme les jours deviennent  des semaines, des mois et même des années, la souffrance devient plus intense, et il est fortement tenté de ‘maudire Dieu, et mourir’
     La dépendance économique continue le bouleverse; elle l'humilie s'il est fort, le gâte s'il est faible ... »

    Un homme sans emploi est  considéré comme un  cas spécial pour l'Église, car, privé de son héritage, il subit un procès tout comme Job - pour son intégrité. Comme les jours deviennent  des semaines, des mois et même des années, la souffrance devient plus intense, et il est fortement tenté de ‘maudire Dieu, et mourir’

     La dépendance économique continue le bouleverse; elle l'humilie s'il est fort, le gâte s'il est faible ...

    Dans le manuel d'instruction général de l'Église  nous lisons: «L’autonomie est la capacité, l’engagement et l’effort de subvenir aux nécessités spirituelles et temporelles de la vie pour soi-même et sa famille..» Que ce soit par des Écritures ou par les prophètes anciens et vivants, l'autonomie est un critère de définition pour le développement temporel et spirituel de l'humanité. D'où le Département des Services de l'autonomie réorganisé de l'Église avec ses trois piliers: Education, Emploi et Auto-emploi pour garder tout le monde sur la bonne voie. Le chômage peut décourager ses victimes comme le président Hinckley l'avait dit, et l'inquiétude relative au chômage peut conduire à une mort prématurée.  

    L’autonomie est la capacité, l’engagement et l’effort de subvenir aux nécessités spirituelles et temporelles de la vie pour soi-même et sa famille.

    Dans le livre de Mormon, Néphi exhorte ses frères en racontant l'histoire des relations de Dieu avec Israël. Néphi a décrit les Israélites comme ayant été anéantis par Dieu à cause de leur iniquité. Au cours de l'exode des Israélites, comme enregistré dans Nombres 21: 6 - 9, Dieu a envoyé des serpents brûlants pour mordre le peuple dans le désert quand ils murmuraient contre lui. Dieu a préparé la voie pour qu'ils soient guéris en commandant à Moïse de préparer un serpent d'airain pour être élevé sur une perche pour quiconque veut regarder pour être guéri.  Mais comme Néphi observa, «… et le travail qu'ils devaient effectuer était de regarder; et en raison de la simplicité du moyen, ou la facilité de celui-ci, il y avait beaucoup de ceux qui ont péri.» [I Néphi 17:41].

    et le travail qu'ils devaient effectuer était de regarder; et en raison de la simplicité du moyen, ou la facilité de celui-ci, il y avait beaucoup de ceux qui ont péri.

    Il y a une raison à rappeler l'avertissement de Néphi sur la désobéissance et l'apathie d'Israël à l'appel de Dieu de simplement ‘regarder et vivre’. Ne  voyons-nous  pas une certaine ressemblance dans la peste israélite du venin des serpents brûlants volants et le marasme actuel du chômage/sous-emploi, la réduction des effectifs ainsi que les licenciements ou la réduction des dépenses?

    En effet, si «le travail ne tue pas, c'est l'inquiétude qui tue», la solution Proposée par nos dirigeants d'aujourd'hui, en Etablissant l'Autonomie comme la partie intégrante de la définition de Tout vrai Saint des Derniers Jours, peut être comparée au «serpent d'airain» d’autrefois. L’obéissance à l'appel de clairon de choisir de regarder et de vivre est un facteur important pour sortir des difficultés économiques du monde.

    En 2008, avec la récession économique mondiale, les emplois ont commencé à diminuer, les dépenses spéculatives ont été exposées et des mesures de rédemption austères ont été adoptées par les gouvernements occidentaux pour sauver leurs économies. Les travailleurs ont été mis à pied dans l'Ouest, y compris les travailleurs migrants des pays en développement. Ainsi, les pays en développement ont commencé à souffrir «les symptômes du rhume et de la toux»  du ralentissement économique dans le monde occidental. L'aide à l'Afrique a commencé à diminuer et le soutien des bailleurs de fonds jusqu'ici dynamique a ouvert la voie à la «fatigue des donateurs».  L'appui budgétaire du gouvernement occidental à l'Afrique a commencé à diminuer tandis que les entreprises ont commencé à sentir la douleur de la crise économique dans l'Ouest. Par conséquent, le déficit de la balance de paiement dans le monde en développement a empiré.

    En réponse à ces défis économiques, et par la révélation, la Première Présidence de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a combiné le Fonds perpétuel d'études et les services des ressources d'emploi pour créer les Centres d’Aide à l’Autonomie actuels - une initiative louable qui est comparable au serpent d'airain de l'époque de Moïse. Les membres internationaux de l'Église, en particulier, et l'ensemble des membres, ont été appelés à réintégrer l'autonomie dans la liste des critères qui marquent le vrai saint des derniers jours. La mission de l'Église d'inviter les membres à venir au Christ et à être rendus parfaits en lui ne sera pas complète  jusqu'à ce que les invités soient aidés à devenir spirituellement et temporellement autonomes.