Sauter le menu général

MESSAGE DE JUILLET DE LA PRÉSIDENCE DE L'INTERREGION

Notre libre arbitre est essentiel pour accomplir le but de son plan

LA PRÉSIDENCE DE L'INTERREGION
Marcus B Nash
Elder Marcus B. Nash

Le libre arbitre est essentiel au plan de salut

Chacun de nous est un fils ou une fille bien-aimée de parents célestes, [i] et a vécu avec eux avant de venir sur terre. Notre Père céleste a voulu nous donner l'opportunité de devenir comme lui, et a établi son plan afin que nous puissions recevoir l'immortalité et la vie éternelle [ii] . La vie éternelle est la vie de Dieu, le plus grand de tous les dons de Dieu [iii] . Le plan de notre Père céleste est le seul moyen de devenir semblable à lui et de recevoir tout ce qu'il a.[iv]

Notre libre arbitre est essentiel pour accomplir le but de son plan. Le libre arbitre est la capacité donnée par Dieu de choisir de mouvoir plutôt que d’être mû.[v]  C'est le pouvoir d'agir selon les vérités éternelles et la loi qui font de Dieu ce qu'il est et le ciel ce qu'il est - et être heureux. [vi] C'est aussi le pouvoir de rejeter Dieu et ses lois - et d'être misérable. [vii]Le libre arbitre a ses risques: il peut produire beaucoup de bien, et il peut aussi produire le mal.

Quand le plan du Père fut présenté dans la vie pré-mortelle, la plupart de ses enfants l'acceptèrent et poussèrent des cris de joie. [viii] D'autres ont rejeté le plan. Cela a conduit à une guerre contre le mal, le bien contre le mal.[ix]  Cette guerre portait en partie sur le don du libre arbitre. Notre libre arbitre est si importante que notre Père céleste nous a permis de faire le choix de soutenir ou non son grand plan de bonheur.[x]

Satan voulait le pouvoir sur tout le monde et  sur tout, et rejeta ainsi le plan et chercha à détruire la liberté de choisir de l'homme. [xi] Il a prétendu qu'aucune âme ne serait perdue. [xii] C'était un mensonge, parce que chacun des enfants de notre Père serait certainement perdu pour toujours sans le don du libre arbitre. [xiii] Ceci parce qu'il est impossible de retourner en la présence de notre Père céleste, de recevoir la vie éternelle, et de devenir comme lui sans connaître la croissance qui ne peut résulter que du choix de le suivre et de suivre ses lois. C'est en prenant et en exécutant des décisions justes que nous grandissons. Notre libre arbitre est essentiel et nécessaire pour développer le potentiel divin en nous.

L'opposition nous donne l'opportunité de choisir de croître ou de régresser

Parce que vous et moi avons soutenu le plan, nous avons été autorisés à venir sur cette terre pour être mis à l’épreuve et grandir.[xiv] Ainsi, nous ne devrions pas être surpris ou consternés lorsque nous rencontrons une opposition, car l'opposition active notre libre arbitre. L'opposition nous donne l'occasion de grandir en faisant un choix axé sur l'Évangile. Ainsi, pensez à l'opposition comme étant une opportunité: opportunité d'exercer notre libre arbitre avec foi dans le Seigneur et de nous rapprocher de Dieu:

Car il doit nécessairement y avoir une opposition en toutes choses. S’il n’en était pas ainsi, mon premier-né dans le désert, la justice ne pourrait pas s’accomplir, ni la méchanceté, ni la sainteté, ni la misère, ni le bien ni le mal. C’est pourquoi, chaque chose doit nécessairement être un composé; c'est pourquoi, si c’était un seul corps, cela devrait nécessairement rester comme mort, n'ayant ni vie ni mort, ni corruption ni incorruptibilité, ni bonheur ni malheur, ni sensibilité ni  insensibilité ... il y a un Dieu, et il a  tout créé, aussi bien les cieux que la terre, et tout ce qui s’y trouve, tant les choses qui se meuvent que les choses qui sont mues ... c'est pourquoi le Seigneur Dieu donna à l'homme d'agir par lui-même.[xv]

  Ce pouvoir donné par Dieu de choisir le bien peut être renforcé ou diminué par les choix que nous faisons. C'est parce que ceux qui choisissent d'être gouvernés par la loi du Seigneur seront 'préservés par la loi et rendus parfaits et sanctifiés par elle'. [xvi]Ceux qui enfreignent la loi du Seigneur et choisissent de ne pas être gouvernés par sa loi 'ne peuvent être sanctifié ni par la loi, ni par la miséricorde, la justice, ou le jugement. C’est pourquoi, ils doivent rester souillés.' [xvii]En bref, ceux qui choisissent d'être gouvernés par Sa loi et Ses commandements grandiront pour devenir comme lui. Ceux qui choisissent de ne pas être gouvernés par sa loi diminueront et resteront souillés.

J'ai récemment entendu un missionnaire au CFM d’Accra au Ghana partager une histoire de son enfance: quand il avait environ 9 ans, lui et un groupe d’amis sont venus au marché et ont vu quelqu'un vendre des arachides. Lui et ses amis avaient faim. Alors, ils ont décidé d’aller, une personne à la fois, à l'endroit où l'homme vendait les arachides et en prendre quelques-unes pendant qu'il ne regardait pas. Le missionnaire a regardé ses amis, un par un, marcher à côté des arachides et en mettre dans leurs poches sans les payer. Quand ce fut à son tour, il entendit une voix qui lui disait: «Tu ne devrais pas faire ça. C’est mauvais. 'Il regarda autour de lui et ne vit personne, alors il se dirigea vers le tas d'arachides, et entendit encore l'Esprit dire:' Tu ne devrais pas faire ça. C'est mauvais. »Il décida de ne pas prendre d'arachides; Au lieu de cela, il s'est simplement éloigné. Quand ses amis lui ont demandé pourquoi il n'en avait pas pris, il a répété ce que la voix lui avait dit: c'était mauvais.

En choisissant ce jour  d’écouter le Saint-Esprit et de suivre la loi du Seigneur dans son enfance, il s'est rapproché de Dieu et est devenu un peu plus comme le Seigneur. En revanche, ses amis ont régressé par leur choix injuste, et se sont éloignés de Dieu. La seule façon de grandir, de se rapprocher de Dieu et d'augmenter notre capacité est de choisir de le suivre et de suivre ses lois, et de nous repentir lorsque nous avons fait un mauvais choix.

Si nous ne nous repentons pas rapidement, un mauvais choix conduit généralement à un autre, et ceux qui marchent sur ce chemin diminuent graduellement leur désir et leur capacité de choisir le bien, et s’éloignent de Dieu et de sa puissance. Heureusement, l'inverse est vrai: un bon choix conduit souvent à un autre, nous rapprochant de Dieu et de sa puissance. Parce que le missionnaire du CFM a choisi dans son enfance de ne pas prendre les arachides, cela a conduit à d'autres bons choix. Comme il faisait un bon choix après l'autre, il a continué à grandir au fil des années, petit à petit, un peu par là, jusqu'à ce qu'il soit prêt à devenir un missionnaire fort.

L'exercice de notre libre arbitre avec foi en Christ nous donne de l'espérance

L'exercice de notre libre arbitre avec foi en Christ nous apporte l'espérance, l'attente de bonnes choses à venir. Bien que Dieu ne force pas notre libre arbitre, Il nous encourage à exercer notre libre arbitre pour suivre les enseignements et l'exemple de son Fils. Si nous choisissons de suivre le Sauveur, nous pouvons le faire avec la confiance, même avec l'espérance, qu'il nous donnera un pouvoir bien au-delà du nôtre pour surmonter nos difficultés, devenir comme lui et obtenir la vie éternelle. Nous  pouvons choisir d'accomplir notre destinée divine.

Une brève histoire illustre ce point: Isaac du Ghana est revenu honorablement de sa mission à plein temps avec le désir de continuer sur le chemin de l'alliance, et il savait que cela signifiait trouver une jeune femme à qui il pourrait être scellé dans le temple. Il a appris à connaître Edema, une merveilleuse missionnaire de retour du Nigeria. Les deux sont tombés amoureux et voulaient être scellés dans le temple d'Accra au Ghana. Isaac n'avait pas de travail, et la famille élargie d'Edema présentait une liste. Les parents d'Isaac étaient tous deux décédés, et son oncle lui a interdit de se marier, lui disant qu'il était fou de penser au mariage alors qu'il n'avait même pas de travail. Isaac a prié sur ce qu'il fallait faire et a entendu ces paroles: «Tu ne doit pas craindre l'homme plus que Dieu.» Alors, il est allé voir son oncle et lui a dit qu'il le respectait, mais qu'il respectait Dieu davantage et qu’il mettrait Dieu en premier. Ainsi, lui et Edema ont décidé d'être scellés et de fixer la date. Ensuite, des miracles ont commencé à se produire. Isaac s'est vu offrir un travail. Avec l'aide de la mère d'Edema, ils n'avaient pas besoin de se préoccuper de la liste. Ils ont été scellés dans le temple et sont heureux dans leur mariage.

Dans cette courte histoire, nous voyons qu'Isaac et Edema ont fait face à une forte opposition et à des épreuves difficiles. Parce qu'ils avaient décidé de donner la priorité à Dieu, l'opposition à laquelle ils étaient confrontés est devenue une opportunité de choisir le bien. Une fois qu'ils ont continué dans la foi, ils ont eu de l'espérance, l'espérance de bonnes choses à venir, les miracles ont suivi.

Le libre arbitre signifie que nous sommes responsables de nos choix

Le principe du libre arbitre signifie que nous sommes à 100% responsables de nos choix et de nos actions - nous ne pouvons pas blâmer les autres ou nos circonstances pour nos décisions et les conséquences de nos choix. Chaque personne a l'opportunité dans cette vie «d'agir en doctrine et en principe, en ce qui se rapporte à l'avenir, selon le libre arbitre morale que je lui ai donnée, afin que, le jour du jugement chacun soit responsable de ses propres péchés ». Avec la possibilité de choisir vient la responsabilité de nos décisions et actions.

Ce lien entre le choix et la responsabilité signifie que la façon dont nous exerçons notre libre arbitre façonnera nos âmes pour l'éternité:

Et maintenant souvenez-vous, souvenez-vous, mes frères, que quiconque périt, périt à lui-même; et quiconque commet l'iniquité, la commet contre lui-même; car voici, vous êtes libres; il vous est permis d’agir par vous-mêmes; Car voici, Dieu vous a donné la connaissance et il vous a rendus libres. Il vous a donné de discerner le bien du mal, et il vous a donné de choisir la vie ou la mort ; et vous pouvez faire le bien et être rendus à ce qui est bien, ou faire en sorte que ce qui est bien vous soit rendu ; Ou vous pouvez faire le mal et faire en sorte que ce qui est mal vous soit rendu.[xviii]

En d'autres termes, nous devenons ce que nous choisissons de devenir. Nous sommes nos propres juges, [xix] nous sommes responsables de nos choix. Si nous faisons le mal, le mal nous sera rendu à moins que nous ne nous repentions. Si nous faisons le bien, le bien nous sera rendu. [xx]Nous pouvons agir par nous-mêmes et nous sommes responsables des conséquences de nos choix!

Nous pouvons choisir de nous repentir

Si nous avons pris de mauvaises décisions, nous pouvons choisir de nous repentir, de changer, d'être purifiés et pardonnés. Nous devons nous rappeler que dans le cadre de son plan, notre Père céleste a envoyé son Fils Jésus-Christ sur terre pour nous sauver de la mort et du péché. Le Sauveur a choisi d'accomplir sa mission et de se soumettre à la volonté du Père, même si c'était terriblement difficile. [xxi]En exerçant son libre arbitre pour expier nos péchés et en mourant et en ressuscitant, Il nous a donné de l'espérance, la lumière, la joie et la possibilité de la vie éternelle. À cause de ses bons choix, il a plu à notre Père céleste et a reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre «pour sauver tout homme qui produit des fruits digne du repentir.» [xxii]Nous pouvons choisir de nous repentir et être sauvés par Lui.

Utilisez votre libre arbitre avec sagesse - de grandes bénédictions vous attendent!

Notre Père céleste nous a donné l'occasion de grandir grâce à l'utilisation judicieuse de notre libre arbitre. La croissance ne viendra que dans la mesure où nous choisirons notre libre arbitre pour faire le bien. Pour cette raison, le Seigneur désire que ses enfants soient «anxieusement engagés dans une bonne cause, et fassent beaucoup de choses de leur plein gré, et produisent beaucoup de justice, car ils ont en eux le pouvoir d’agir par eux-mêmes. Et si les hommes font le bien, ils ne perdront en aucune façon leur récompense.» [xxiii]Ne gaspillons pas cette chance unique de choisir la meilleure part et de recevoir tout ce que le Père a offert - c’est à dire tout ce qu'il a!![xxiv]

 Je vous invite à choisir de mettre le Seigneur en premier et de vivre plus pleinement l'Évangile. Faire ce choix transformera votre âme pour le mieux. Choisissez un commandement que vous vivriez le mieux: obéissez-vous à la loi de sonder les Écritures? Lisez-vous le Livre de Mormon tous les jours? Si votre réponse est non, vous pourriez donner l'excuse que vous devez étudier ou travailler trop d'heures, ou que vous êtes si occupé que vous n'avez pas le temps. Rappelez-vous, vous n'êtes pas un objet à mouvoir, mais vous pouvez agir pour vous-même. Alors, décidez quand vous lirez le Livre de Mormon tous les jours, et faites-le!

Vivez-vous la loi de la dîme? Si votre réponse est non, vous pouvez donner l'excuse que vous n'avez pas assez d'argent pour payer une dîme complète. Rappelez-vous que vous n'êtes pas contrôlé par votre situation ou l’opposition, à moins que vous ne choisissiez de l'être. Vous ne manquez pas d'argent pour payer la dîme, ce qui vous manque en ce moment, c'est une foi suffisante. Alors, décidez d'exercer toute particule de foi que vous avez pour payer une dîme complète, et faites-le.

En choisissant d'obéir à ces lois ou à toute loi ou commandement de Dieu, vous expérimenterez une croissance de caractère et une foi plus grande. Le Saint-Esprit sera votre compagnon, votre instructeur et votre guide.

Notre Père céleste nous aime, car nous sommes ses enfants. Le don précieux du libre arbitre est le pouvoir de choisir pour nous-mêmes et est essentiel à notre croissance. Utilisons ce don précieux et essentiel pour attirer sa force et son pouvoir dans nos vies pour grandir, [xxv]  progresser et devenir comme lui.

[i] Déclaration sur la famille

[ii] Voir de façon générale, Robert D. Hales, 'Le plan du salut: un trésor sacré de connaissances pour nous guider', Ensign (octobre 2015), 24-31.

[iii] D&A 14:7

[iv] D&A 84:38

[v] 2 Néphi 2:16 (14-16)

[vi]Voir George Q. Cannon, Vérité de l'Évangile : Deux volumes en un : Discours et écrits du président George Q. Cannon, sel. Jerreld L. Newquist (1974), 296.

[vii] 2 Néphi 2:27

[viii] Job 38:7

[ix] Apocalypse 12:7-9

[x] Chaque choix avait des conséquences claires : ceux qui soutenaient le Père et son plan ont eu l'occasion de venir sur terre, de recevoir un corps, d'être mis à l'épreuve et éprouvé, et d'acquérir l'expérience et l'apprentissage nécessaires pour hériter de la vie éternelle. Ceux qui se sont rebellés ont perdu leur chance de participer au plan du Père et ont perdu leur destin divin. Et ils continuent leur guerre de rébellion contre Dieu, cherchant à retourner les esprits et les cœurs de l'humanité contre lui.

[xi] Moïse 4:3-4

[xii] Moïse 4:1

[xiii] Voir 2 Néphi 2:11-13

[xiv] Abraham 3:24-26

[xv] 2 Néphi 2:11, 14, 14, 16

[xvi] D&A 88:34

[xvii] D&A 88:35

[xviii] Helaman 14:30-31

[xix] Alma 41:7

[xx] Voir Alma 41

[xxi] Voir Luc 22:39-46

[xxii] Voir Alma 12:15 ; voir aussi Alma 34:15-17.

[xxiii] D&A 58:27-28

[xxiv] D&A 84:38

[xxvi] Voir Russell M. Nelson, 'Attirer le pouvoir de Jésus-Christ dans nos vies', Ensign (mai 2017).