Nouveaux Centres d’Autonomie à Accra,Ghana

    Nouveaux Centres d’Autonomie à Accra,Ghana

    En août 2013, un nouveau centre d’autonomie du FPE (CA) a ouvert ses portes à Kaneshie au Ghana. Il s'agit du deuxième centre de ce type dans la région de Greater Accra. Le centre offre des ateliers pour carrière et des ateliers d'auto emploi pour les personnes vivant sur la côte ouest d'Accra. Les bénévoles dans ce centre entrent en contact les membres qui se sont inscrits sur ldsjobs.org pour les aider à se créer un profil qui peut intéresser les employeurs potentiels. Les bénévoles aident aussi ceux qui font une demande pour des prêts du Fonds Perpétuel d'Etudes (FPE).
    Le nouveau programme d’autonomie/ FPE a été lancé en mars de cette année. Les données suggèrent qu'il y a à peu près de 1,5 millions de membres adultes dans les interrégions internationales, y compris des dizaines de milliers de personnes en Afrique de l'Ouest qui sont incapables de satisfaire leurs besoins vitaux de base tel que la nourriture, les vêtements, le logement et les soins médicaux. L'objectif de ce nouveau programme est d'aider ces personnes à devenir autonomes.
    Chaque centre a un directeur mobile qui est secondé par un couple coordinateur et des bénévoles. Les directeurs des centres développent des ressources qui peuvent profiter aux membres. Les comités d'autonomie des pieux identifient les membres dans le besoin et les assistent avec l'une des trois branches de l'autonomie à savoir: l'Education, l'Emploi, ou l'Auto-emploi. Des centres d'autonomie sont organisés en comités de coordination au Ghana, au Nigeria et Côte-d'Ivoire.
    Le Fonds Perpétuel d'Etudes (FPE) a été créé en 2001 lors de la conférence générale quand Gordon B. Hinckley, alors Président de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, a annoncé une “initiative audacieuse' pour aider les jeunes dans les régions en développement à “sortir de la pauvreté qu’eux et les générations avant eux ont connu'. Il a parlé de missionnaires de retour et d'autres jeunes hommes et femmes ambitieux qui ont de grande capacité mais des maigres possibilités:
    “Je crois que le Seigneur ne veut pas voir son peuple vivre dans la pauvreté. Je crois qu’il veut que les fidèles profitent des bonnes choses de la terre. ... Dans un effort pour résoudre ce problème, nous proposons un plan … que nous pensons inspirés du Seigneur. ... Nous l’appellerons le fonds perpétuel d’études.” Le Président Hinckley a plus loin déclaré, “C’est l’instruction qui ouvre des possibilités” (“Le Fonds Perpétuel d'Etudes,” Liahona, mai 2001, 52-53).
    Le programme du FPE est calqué sur le fonds perpétuels d'émigration, qui a aidé, au début de l'Église, plus de 30.000 membres à voyager de l'Europe pour Salt Lake Valley au milieu à la fin des années 1800.
    Le programme est financé par les contributions des membres de l'Église et d'autres qui soutiennent sa mission. C'est une ressource renouvelable dont l'argent est prêté à un individu pour l’aider à payer les frais pour la formation ou pour l'enseignement supérieur. Quand un étudiant a reçu son diplôme et travaille, il ou elle rembourse le prêt au fonds à un taux d'intérêt bas.
    L'autonomie est la capacité, l'engagement et l’effort pour procurer le bien-être spirituel et temporel à nous-mêmes et à nos familles. Lorsque nous apprenons et appliquons les principes de l'autonomie dans nos maisons et nos communautés, nous avons la possibilité de prendre soin des pauvres et des nécessiteux et d’aider les autres à devenir autonomes afin qu'ils puissent supporter les moments d'adversité.
    Nous avons le privilège et le devoir d'utiliser notre libre arbitre pour devenir autonomes spirituellement et temporellement. Parlant de l'autonomie spirituelle et notre dépendance à l’égard de notre Père céleste, Robert D. Hales, du Collège des Douze Apôtres, a enseigné: “Nous sommes convertis et spirituellement autonomes lorsque dans la prière nous vivons nos alliances--en prenant dignement la sainte-cène, en étant digne d'une recommandation à l’usage du temple, et en se sacrifiant pour servir les autres.”
    Frère Hales nous a recommandé de devenir autonome temporellement, “y compris en acquérant une instruction postsecondaire ou une formation professionnelle, en apprenant à travailler, et en vivant selon nos moyens. En évitant la dette et en économisant de l'argent maintenant, nous sommes prêts pour le service à temps plein de l'Église dans les années à venir. Le but de l'autonomie aussi bien temporelle que spirituelle est de nous retrouver sur un terrain plus élevé de sorte que nous puissions élever les autres qui sont dans le besoin.”