Notre Patrimoine: Frère Kenneth et Sœur Andam du Ghana

    Notre Patrimoine: Frère Kenneth et Sœur Andam du Ghana

    Deux amies ont pour la première fois présenté  Janet Andam à un groupe appelé l’Église de Jésus Christ des Saint des Derniers Jours en 1978 à Kweikuma. C’était une des nombreuses branches de l’Église qui avait été établie avant la présence officielle de l’Église au Ghana. La congrégation particulière à laquelle  elle commença à assister avec  ses amies était dirigée par une sœur Rebecca Mould qui était considérée comme une prophétesse. Bien qu’il y avait certains enseignements saint des derniers jours c’était beaucoup plus comme les autres églises pentecôtes, avec  des tam -tams, des battements de main et des danses. Sœur Mould avait une copie du livre de mormon  dont elle discutait avec certains des anciens, mais on n’en partageait pas trop avec l’assemblée. Janet se sentait bienvenue aimée et comme chez elle dans cette nouvelle église. Cette même année, sœur Andam entendit que frère Dadzie, un membre de la congrégation, avait écrit une lettre au président spencer W. Kimball aux Etats-Unis demandant que l’Église envoie des missionnaires. Pendant ces années joseph ‘’Billy’’ Johnson communiquait lui aussi  avec Salt Lake city. Finalement, un mot  avait été reçu disant que les missionnaires venaient bientôt.

     Les deux premiers missionnaires arrivèrent –Elder Cannon et Mabey et leurs femmes. Ils tinrent une  réunion initiale avec les membres de la congrégation Rebecca Mould le jour suivant, Janet Andam avec 200 autres de la congrégation ont eu un entretien et ont été baptisés à  Sekondi.

    Apres ces baptêmes, il a été demande à la congrégation de cesser leur pratiques tels qu’enlever leurs chaussures avant d’entrer dans le bâtiment ainsi que leurs danses, leur tam -tams et leurs battements de mains. On leur donna des instructions quant à la manière dont les réunions devraient être dirigées. L’Église fit proprement organisée sous la prêtrise. Sœur Rebecca Mould devint la présidente de la société de secours. Toutefois, la confusion et l’insatisfaction s’ensuivit. Sœur Mould était mécontente que « les frères » aient pris « son » église et « son » bâtiment. Elles et beaucoup de membres quittèrent l’Église et leur branche nouvellement organisée. Ainsi, la branche, avec le restant de ces membres, commença à se rencontrer quelque part d’autre. Sœur Andam ne suivit aucun des groupes  et  retourna dans son église méthodiste d’origine. Bien qu’elle ait été souvent invitée par le frère Dadzie elle ne retourna pas durant plusieurs  années.