Notre Patrimoine : Pionnière de Takoradi, Ghana —Sœur Marthe Lily Bassaw Osei

    Notre Patrimoine : Pionnière de Takoradi, Ghana —Sœur Marthe Lily Bassaw Osei

    Martha Lily Bassaw Osie, servant maintenant comme missionnaire de temple à Accra, au Temple du Ghana, est un membre pionnier de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers jour en Afrique de l’Ouest. La force de sa conversion et   de son témoignage sont une bénédiction non seulement pour elle, mais pour  tous ceux qui la connaissent.

    Martha et son mari vivaient à Cape Coast, tous deux employés – lui comme avocat et, elle comme comptable. Après un déplacement à Takoradi pour l’emploi, son mari quitta alors Accra pour certains travaux et Martha resta à Takoradi. C'était à cette époque que Martha devint familière avec un groupe qui s'appelait « l'Eglise Mormone ». Martha eut un rêve en ce moment-là. « J'ai rêvé une fois qu'il y a une église dans cette église qui est si belle ». Elle a réalisé plus tard que cette église avait les enseignements de base, mais pas l'autorité de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

    En raison de quelques problèmes politiques, il avait dû fuir en Amérique. Martha, à cette époque avait reçu en don un exemplaire du Livre de Mormon. « Je lui ai dit que s'il arrivait en Amérique, il devrait rechercher  l'Eglise dont  je lui avait donné le livre », Martha raconte. Quelques mois plus tard, il écrit à Martha qu'il avait trouvé l’Eglise. Il revint au Ghana et emmena Martha aux États-Unis où ils atterrirent à Provo, en Utah. Martha ne se sentait pas à l'aise d’être si loin de son pays natal, le Ghana. Cependant, la première nuit à Provo changea sa vision de façon spectaculaire.” Cette nuit-là où nous avons dormi à Provo, j'avais fait un rêve qu'un oncle, décédé près de dix ans auparavant, était venu vers moi. Il m'avait parlé de l'Eglise - que l'Eglise est aussi dans l'au-delà et que le Livre de Mormon était vrai. C'était en Septembre 1978. Martha appris que son mari avait été baptisé et bien qu’elle sache que l'Eglise devait être vraie, elle ne savait pas grand-chose de l’Eglise. « Les missionnaires commencèrent à m’enseigner l'Évangile et c'est là que j’appris correctement au sujet du Livre de Mormon et de Joseph Smith. C’était là à Provo que je fus baptisée. »

    Bien que le mari de Martha allait et venait de Provo durant les trois années suivantes, Martha resta à Provo, progressant dans la connaissance de l'Eglise et de l’Evangile. Elle eut une merveilleuse occasion de visiter Nauvoo, en Illinois, et Carthage. Son désir pour sa patrie et le désir de retrouver sa mère, toujours au Ghana, devint plus fort. Ainsi, en 1981, Martha retourna en Afrique où elle trouva que les mêmes merveilleux sentiments spirituels qu'elle avait connus en Amérique étaient présents dans les membres qui adoraient dans l'Eglise au Ghana.

    Martha devint très impliquée dans la Société de Secours, enseignant et organisant des activités. Elle fut témoin de la croissance rapide du nombre de membres comme de nouvelles branches étaient créées. Elle a continué à servir dans de nombreux appels à la Société de Secours et chez les jeunes filles où elle a eu une grande influence sur de nombreuses femmes. Elle sert actuellement dans le Temple du Ghana comme missionnaire d’âge mur.

    Martha aime la musique, et les hymnes l’ont fortifiée. Elle dit: « Quoi qu'il arrive, le Seigneur m'a promis qu'Il est avec moi. Les mots de l'hymne, “Quels fondements fermes » inspire cette force ... « N'aie pas peur, je suis avec vous ». Martha déclare: « Il y a certaines difficultés que nous rencontrerons, alors le Seigneur dit : « Je suis avec vous .... L'âme qui se penche sur Jésus pour le repos, je ne vais pas, je ne peux pas, la livrer à ses ennemis ; cette âme, même si l'enfer devrait s'efforcer de la secouer,  je ne vais jamais ..... non jamais l’abandonner » (Hymne n° 42 : Quels fondements fermes)

    « Mon témoignage est que je sais du fond de mon cœur, comme mon oncle, que cette église est l'Eglise de Jésus-Christ. Le Livre de Mormon est vrai. Je suis seul depuis toutes ces années, et les Écritures et les livres de l'Eglise sont ce que je lis. Ils me fortifient. Ils ont la réponse à toutes les questions. C’est cela que je lis et je sens l'Esprit du Seigneur avec moi. »