Son Ami Membre-Missionnaire A Impacté Sa Vie

    Son Ami Membre-Missionnaire A Impacté Sa Vie

    Lorsque Folly Ama-Gbodonon avait quatre ans, sa mère est tomba malade et décéda.(Il est né le 12 Février 1990.) Sa chère mère laissa derrière elle une fille de sept ans, Folly âgé de quatre ans, une petite sœur de deux ans, et un petit bébé garçon de huit mois.  Son père a estimé qu'il ne serait pas en mesure d’élever les quatre enfants. Alors il a envoyé la fille aînée vivre chez une tante dans une autre ville et a laissé les trois autres enfants avec leur grand-mère malade âgée de 65 ans. Il partit par la suite s'installer dans un autre pays (Bénin, Cotonou). Il n’a pas voulu être en contact avec ses enfants.Il les a seulement vus une ou deux fois.

    Enfant, le petit Folly se souvient bien qu'il manquait de vêtements et de nourriture.  Ils vivaient dans une maison d'une seule pièce sans électricité. Ses frères et sœurs, sa grand-mère et lui avaient toujours faim. Son adorable grand-mère était souvent malade. À l'âge de dix ans, Folly allait au marché afin de mendier de l'argent pour aller à l’école.Il faisait des courses pour des gens qui en retour lui donnaient de l'argent.  Sa petite sœur vendait de petits sachets d'eau.  Livrés à eux-mêmes, ses frères, ses sœurs et lui utilisaient cet argent pour se scolariser quand la possibilité s'offrait.   À l'âge de 17 ans, Folly travaillait une année et allait à l'école l'année suivante. Il a donc terminé ses études secondaires en sept ans .Ce qui lui aurait normalement pris trois années. Il se rappelle que pendant son enfance la vie semblait assez terne et était simplement une question de survie.  Au cours de ces années de lycée, les missionnaires ont rencontré sa sœur aînée qui voulait qu’il écoute les leçons missionnaires avec elle. Mais Folly n’était pas intéressé. La vie ne lui était pas agréable ; il ne voyait pas comment la religion pourrait l'aider.  

    À la fin de son cursus secondaire, il a été tenu de payer des frais pour les examens afin d'aller à l’université.  Folly a décidé une fois de plus de demander de l'aide aux gens de son quartier. Cette fois-ci, il la demanda  à un homme très gentil, nommé Joël Lawson-Kiniadga.  Il se trouve que Joël est membre de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.  Joël et sa femme ont un petit enfant. Il s’est sentit poussé à aider Folly et ses frères et sœurs à résoudre leur situation précaire. Il a également invité Folly à l'Église qui a suivi les leçons missionnaires et s'est joint à l'Église en 2013.  Sa sœur aînée qui était toujours intéressée à l'Église l'a encouragé à faire une mission.  Elle venait juste de se marier et d'avoir un bébé.  Cependant, au début de  l'année 2014, elle a été tuée dans un accident de voiture alors qu’elle se rendait au travail en taxi.

    Frère Lawson-Kiniadga s’est proposé de soutenir non seulement Folly en mission, mais aussi d’aider son petit frère et sa sœur dans leurs études. Comme nous le lisons dans le Nouveau Testament dans Jacques 1:27, «La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.» C’est ce que fit véritablement Frère Lawson-Kiniadga, membre de la Paroisse de Be-Kpota dans le Pieu de Lomé. En conséquence, Folly et sa famille ont été bénis.   Beaucoup d'autres personnes seront aussi bénies quand Folly enseignera et annoncera l'évangile de Jésus-Christ pendant sa mission.





    Frère Folly Ama-Gbodonon est rempli de la lumière de l'évangile.  Son avenir et celui de ses frères et sœurs est maintenant clair.  Il se sent tenu par l'honneur de servir une merveilleuse mission en reconnaissance au Seigneur, en hommage à sa sœur décédée, et en guise de remerciement pour le membre missionnaire qui lui a apporté la lumière de l'évangile rétabli. Il a quitté le Centre de Formation Missionnaire(CFM) le 03 Mars 2015 pour servir sa mission en Côte d'Ivoire.