Témoignages

    Témoignages

    Job fut confronté à des difficultés qui ont engendrées tant d'épreuves dans sa vie. Malgré cette épreuve Job est resté ferme, résolue et inébranlable, sans doute parce qu'il avait goûté à la puissance et à l'influence du Dieu Tout-Puissant dans sa vie.  Il a perdu tout ce qui aurait pu donner de l’intérêt à sa vie.

    Dans Job 19: 25, Job a témoigné: «Je sais que mon rédempteur est vivant, et qu'il se lèvera le dernier sur la terre.»  Quelle assurance de la part d'un homme qui a perdu tout le fruit d'une vie de travail.  Quel genre d'homme était Job?  Quel témoignage!   Cette assurance ne peut venir que par l'expérience et la relation avec Dieu.

    Il y a quelque temps, ma femme et moi étions inquiets au sujet de notre dernier fils (qui avait 5 ans à l'époque) qui ne pouvait pas rendre son témoignage aux réunions de soirée familiale, aux études des écritures en famille et le dimanche de jeûne et de témoignage.  Lorsque nous avons observé cela, nous avons supplié ses frères et sœurs ainés de travailler avec lui et lui apprendre comment témoigner.   Dans ces réunions de famille, chacun de nous est appelé à  rendre son témoignage avant la prière de clôture.   Chaque fois que c'était au tour de Michael, il se levait et regardait la maman et se tournait vers moi, puis marchait vers moi et s'asseyait sur mes genoux sans rendre son témoignage.  

    A la réunion du jour de jeûne et de témoignage, Michael nous promettait qu'il rendrait son témoignage en même temps que les autres enfants.   Mais quand vint le moment, il quittait le cercle familial et allait s'asseoir avec les autres membres et revenait seulement auprès de la maman qu'a à la fin de la réunion de Sainte-Cène.   Il a continué avec cette habitude et nous avons décidé de ne pas le déranger au sujet de comment rendre son témoignage.  A l'intérieur, j'étais inquiet et je me demandais pourquoi Michael ne rendait pas son témoignage, même lorsque nous avions travaillé avec lui sur ce qu'il pourrait partager et comment le dire.

    Un fidèle samedi matin, suite à l'étude des Écritures en famille, nous avons commencé à rendre notre témoignage l'un après l'autre jusqu'à ce qu'il soit arrivé au tour de Michael.  Il a essayé de dire quelque chose mais je passai dessus et fit signe à l'autre personne assise à côté de lui (la maman) que c’était son tour.  Après le témoignage de la mère, il se leva avec un sentiment fort et a demandé s'il pouvait rendre son témoignage et il a été invité à aller de l'avant. Il rendit le doux témoignage sur l'écriture lue ce jour là (Alma 5) parlant de nous recevant son image dans notre visage suite à notre acceptation de suivre Jésus-Christ comme notre Sauveur et Rédempteur personnel.  Je l'ai regardé et était ravi de joie et d'épanouissement.   Depuis lors, Michael a continué à rendre son témoignage à toutes les réunions de famille et de l'église lorsqu'il était appelé à le faire. Nous avons réalisé que nous avions tenté de forcer notre témoignage sur Michael pendant tout ce temps; d’où le fait qu’il a refusé de rendre un témoignage parce qu'il n'en avait pas un alors.

    Nous aurions notre propre témoignage que lorsque nous marchons dans Sa présence et gardons Ses commandements.  Chaque fois que nous prenons la Sainte-Cène dignement notre témoignage se fortifie; chaque fois que nous pratiquons le culte au temple notre témoignage s'améliore; chaque fois que nous nous efforçons de garder les principes de l'évangile, nous renforçons notre témoignage. Frères et sœurs toutefois que nous observons un des commandements du Seigneur nous obtenons le témoignage de la puissance et de l'influence de Dieu dans nos vies.  Nous devenons fermes et constants dans l'évangile et obtenons de grandes bénédictions pour cet acte et, par conséquent, nous contribuons à renforcer notre témoignage.

    Le Sauveur demanda à L'Apôtre Pierre, après avoir travaillé en étroite collaboration avec lui, qui pense-t-il que Jésus-Christ soit (Mathieu 16:15).  Une question similaire se pose à nous en tant que disciples de Jésus-Christ.  La plupart du temps, nous suivons le Christ, mais nous ne savons pas qui Il est.  La question fut posée à Pierre en tant que chef des Apôtres.  Frères et sœurs, nous sommes disciples de Jésus-Christ et devons déclarer hardiment et toujours qui est le Christ.   En réponse à cette question avec un pouvoir sûr de la connaissance, Pierre a répondu que  «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant» Mathieu 16:16.

    Quand nous apprenons qui est le Christ, la vérité sur cela se distille sur nous, notre témoignage devient plus fort et nous devenons fils et filles fidèles de Dieu.   Peu importe ce que nos circonstances pourraient être dans le royaume, si nous avons un témoignage, il devient difficile d'être offensé, puis de devenir inactif. Individuellement nous avons besoin de témoignages forts pour travailler à notre salut personnel.

    Je témoigne de la divinité de notre relation avec le Dieu Tout-Puissant et de Son Fils bien aimé, Jésus-Christ.   Notre témoignage prend de l'essor à mesure que nous vivons l'évangile et obtenons l'assurance de sa faveur et de sa miséricorde envers nous.