Tout Cela Parce qu'une Petite Fille a Chanté!

    Tout Cela Parce qu'une Petite Fille a Chanté!

    La mort de la sœur de Mathias Eguko l'a accablé de chagrin. Il avait prié si ardemment et avec ferveur pour que Dieu ait pitié de sa sœur malade, la guérisse de sa maladie, et ne l’arrache pas à sa  famille. Mais cela ne fut pas le cas et elle mourut. Mathias ne comprit pas ce qui était arrivé, et d’ailleurs il n’en avait pas le désir. Aller à l'église le dimanche était devenu une corvée.

    Au fil du temps, Dieu donna à Mathias une petite fille adorable.  La petite fille était inscrite à une garderie. Et alors qu'elle était encore enfant, pas encore deux ans, cette petite fille rentrait de l'école tous les jours en chantant des cantiques de louange! Mathias était ému! Il ressentait l'esprit. Il dit à sa femme: « Trouvons une église  que nous pouvons fréquenter! »

    L'église que Mathias Eguko et sa famille ont trouvée était l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.  C’était au début des années 1990 à Lagos, au Nigeria. Mathias, sa femme et les quatre enfants qu'ils ont élevés depuis lors n'ont jamais regardé en arrière.





    Deux ans après son baptême, Frère Eguko a été appelé comme  conseiller du  premier président de pieu à Lagos. Plus tard Frère Eguko accepta un poste pour travailler comme directeur adjoint à Nigerian Embassy School au Bénin.  Tandis qu’il était là, il a joué un rôle important dans l'établissement de l'Église. Il fut le premier président de la branche de Gbedjromede. Il a vécu au Bénin pendant plus de sept ans, assez longtemps pour aider à établir l'Église sur des bases saines. Il travaille actuellement pour l'Église et réside au Ghana. Il est le Directeur de Formation et des Opérations au Centre de Formation Missionnaire à Accra. La « petite fille » qui a chanté, a reçu un appel de l'Église pour faire une mission en Haïti. Deux de ses fils se préparent également à faire une mission. Frère Eguko et sa femme, eux-mêmes, partent en mission dans leur patrie du Nigeria où  Frère Eguko a été appelé à servir comme président de la Mission de Calabar, à partir de juillet 2015. Cette famille de six personnes a été en mission pour le Seigneur en une variété de façons au cours des années, et pour que tout cela arrive, il a suffi qu'une petite fille chante des cantiques!

    Comme les Eguko ont résidé au Ghana depuis 2010, beaucoup ont demandé si les enfants ont la nostalgie de leur pays d'origine, à savoir le Nigeria. « Ils me disent » répond Frère Eguko avec un sourire, « que le Ghana est également leur pays !».



    La famille Eguko s'accroche à l'Église avec passion. Ceci est dû au fait que l'Église offre de l'espoir dans un monde plein de défis. L'espérance apporte le bonheur. Elle nous permet de faire des choix conscients qui nous rapprochent du Sauveur.  En faisant de bons choix, nous pouvons recréer le monde en suivant le modèle de vie que Jésus nous a montré. Avec ces efforts, nous pourrons revoir Dieu!