Un Scellement Sacré- Une Tendre Miséricorde

    Un Scellement Sacré- Une Tendre Miséricorde

    Grande était la joie de ceux présents quand sœur Walker du Liberia et ses deux enfants furent scellés dans le temple du Ghana à son défunt mari. Les circonstances déchirant le cœur qui ont conduit à cette cérémonie sacrée de scellement sont un témoignage à tous que le seigneur a sa main dans l’accomplissement de cette bénédiction divine dans la vie des saints fidèles.

    Sœur walker est venue du Liberia avec un groupe en excursion pour recevoir les bénédictions du temple et être scellée à son défunt mari. Comme les documents nécessaires étaient en train d’être préparés pour ce fait, il a été découvert qu’il y avait seulement huit mois que son mari était mort.

    Les exigences étaient qu’une année à partir de la date du décès s’écoule avant que l’ordonnance de scellement ne puisse être faite. ‘’ je n’oublierai jamais l’apport de cette nouvelle à sœur walker ‘’ , écrivit l’ancien président du temple Grant Gunnel , président du temple (2004-2007) ‘’c’ était auprès de la fenêtre du bureau du greffier du temple et avec l’apparence de déception que je n’ai jamais vue (elle continue de me hanter ) sœur Walker s’affaissa simplement sur le sol et commença à pleurer .

    Ayant essayé de la réconforter après quelques minutes, nous l’avons emmenée dans mon bureau où les larmes continuèrent de couler.’’

    ‘’C’est ce genre d’expérience qui reste épinglé aux fibres de votre cœur, où l’on veut faire ce qui est humainement possible pour accommoder un usager du temple.’’

    ‘’ J’ai écouté et essayé de la réconforter avec l’aide de sœur Gunnel. J’ai ressenti que je devrais appeler le bureau de la première présidence mais je ne dit rien à sœur Walker. J’ai suggéré qu’elle retourne à l’auberge auprès des enfants et que je la contacterais plus tard dans la journée.

    Je m’étais rendu compte qu’elle avait utilisé tout son argent pour être ici avec le groupe en excursion et ne pourrait peut être jamais avoir suffisamment d’argent pour retourner. A cause de l’écart dans les horaires, j’ai dû attendre 6 heures pour que le bureau de la première présidence s’ouvre.’’

    ‘’Au moment approprié j’ai passé l’appel et j’ai parlé avec le secrétaire de la première présidence et lui ai expliqué les circonstances. Il m’a mis en attente un court moment et est revenu dire que les frères avaient accepté que nous accomplissions l’ordonnance de scellement de cette famille et passions sur l’exigence de l’attente de la période d’une année entière.

    ‘’Nous avons fait venir sœur Walker et je n’oublierai jamais le sentiment de paix, de réconfort sur son visage quand j’ai annoncé que les frères avaient approuvé que nous continuons avec le scellement de leur famille. Elle a dit merci, merci, encore et encore. C’était une joyeuse occasion pour tous ceux qui étaient au courant de cette circonstance de même que pour nous aussi qui nous réjouissons aujourd’hui.