Une Conférence Générale Spécialement pour Moi

    Une Conférence Générale Spécialement pour Moi

    De temps en temps la plupart des gens traversent des périodes d'épreuves et de tribulations qui les rendent découragés et abattus.  Même les missionnaires, qui semblent si joyeux et positifs, peuvent passer par des périodes de profond désespoir.  Un tel missionnaire, Elder Kazadi, sert dans la Mission de Kinshasa de la République Démocratique du Congo.

    Il rapporte : « Quelques jours avant la 184ème Conférence Générale d'avril, mon compagnon et moi avions eu une expérience missionnaire négative. Nous étions allés contacter une famille. À notre arrivée dans leur propriété, nous nous sommes présentés en disant: «Nous sommes des missionnaires de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.  Nous sommes venus pour partager avec vous le message de l'Évangile rétabli.»

    Soudain, l'une des femmes commença à crier:« Oh, non, vous ne l’êtes pas!  » Vous êtes des magiciens!   Nous n'allons pas vous écouter et vous n'allez pas apporter votre sorcellerie ici! » Elle saisit un balai et nous chassa littéralement,  nous criant des mots injurieux tout le temps que nous étions là. Les derniers mots que nous pûmes prononcer, en regardant en arrière, furent : «mais nous  témoignions pourtant du Christ!»

    Elder Kazadi était consterné.  Lui et son compagnon ne comprenaient pas ce qui avait mal tourné. Ils avaient rencontré des obstacles auparavant, mais n’avaient jamais fait l’expérience de la haine et des injures.  Extrêmement découragé, Elder Kazadi admet : «Je pense que ce fut le moment le plus sombre de mon service missionnaire». Il commença  à prier pour avoir un moyen de surmonter son découragement et de persévérer. Il le trouva à travers la Conférence Générale.

    De nombreux membres ont mentionné un discours de Conférence Générale qui notamment leur semblait être adressé exceptionnellement et ostensiblement. Ce fut l'expérience d’Elder  Kazadi en écoutant le discours de Président Thomas S. Monson intitulé «Fortifie-toi et prends courage.» A partir de ce moment-là, il s'est dit, «Cette Conférence Générale était spécialement pour moi!»

    Le président Monson a mentionné de nombreux dirigeants dans les Écritures qui ont fait face à de sérieux obstacles pendant qu'ils servaient le Seigneur: «Le prophète Daniel a fait montre d'un courage suprême en défendant ce qu'il savait être juste et en ayant le courage de prier, bien qu'étant menacé de mort;s'il le faisait.» (Daniel 6) Elder Kazadi a dû s'admettre qu'il n'avait jamais été menacé de mort pour avoir simplement prié.

    « Le Courage est un trait distinctif de la vie d'Abinadi, » a poursuivi le président Monson, «comme en témoigne sa disposition à perdre la vie plutôt que de nier la vérité» (Mosiah 11:20; 17:20). Elder Kazadi plus tard a relu les chapitres de Mosiah et était émerveillé par le courage d'Abinadi. 

    abinadi-before-king-noah-39651-wallpaper.jpg

    Lorsque le président Monson a déclaré: «Qui pourrait ne pas être inspiré par la vie des deux milles guerriers d’Hélaman, qui  ont enseigné et démontré la nécessité du courage pour suivre les enseignements des parents, d'être chastes et purs?» (Alma 53: 20- 21; 56) En relisant les chapitres de guerres qui suivaient, des images d'une bataille dangereuse sont venues fraîchement à l'esprit d’Elder Kazadi. Son propre défi, étant chassé avec un balai, semblait quelque peu insignifiant en comparaison.

    « Peut-être », le président Monson a conjecturé, « Tous ces récits scripturaires ne pourront sans doute voler la vedette à l'exemple de Moroni, qui a eu le courage de persévérer dans la justice jusqu'à la fin.» (Moroni 1-10) Elder Kazadi a médité plus tard sur ces dix chapitres de Moroni écrits par un homme solitaire qui a dit:« je ne me fais pas connaitre aux Lamanites de peur qu'ils ne me fassent périr.» Elder Kazadi savait qu'il n’était ni seul, ni poursuivi. Il avait de la famille, des amis et des collègues missionnaires pour le soutenir et l'encourager.

    L'exemple final de la Conférence était celle de Joseph Smith. «Tout au long de sa vie», le président Monson a dit, «le prophète Joseph Smith a donné d'innombrables exemples de courage. L'un des plus impressionnants de ces exemples, il l'a donné alors qu'il se trouvait enchaîné avec d'autres frères -.imaginez, enchaînés ensemble-  et détenus dans une cabane inachevée ... »  Président Monson ensuite raconta à nouveau l'histoire des heures ou ils écoutaient«.... les plaisanteries obscènes, les jurons horribles, les blasphèmes terribles et le langage malpropre de [leurs] gardes.»  Personne ne peut raconter une histoire comme le fait le président Monson! Il a décrit la réprimande tonitruant de Joseph Smith aux gardes d'une manière inoubliable. (Autobiography of Parley P. Pratt, ed. Parley P. Pratt Jr. (1938), 210-11)

    Autobiography of Parley P. Pratt,
    daniel-in-the-lions-den-39475-print.jpg

    Elder Kazadi a dit, «Jamais des mots n'avaient touché mon cœur comme ceux-ci. J'étais en paix. J'ai compris que même si tous mes objectifs n'avaient pas été atteints, je pouvais être fort et courageux pendant que j’avance.  Je sais que Dieu nous parle à tous par l'intermédiaire de Son prophète, et je sais que la Conférence générale est un moyen que  notre Père céleste utilise pour apporter des solutions à nos problèmes. J'ai trouvé ma détermination à continuer de servir le Seigneur comme un Daniel, un Abinadi, un Moroni, ou comme un Joseph Smith. Je pourrai ne pas être dans leurs circonstances, mais je suis déterminé à faire face à mes propres défis avec leur force et «leur grand courage.»